Bienvenue sur le site de Miramas Cyclotourisme

LE TOUR DE FRANCE DE DOMINIQUE

Vous trouverez en cliquant sur le fichier PDF un article de presse sur Dominique PAIN, qui va réaliser du 1er au 30 juin, le Tour de France organisé par l'US Métro.

Un périple de 4800 km avec 51 cols a grimper avec un dénivelé positif de 45 000 m. Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de son avancée !  

Le vélo est prêt pour le départ
    

Il nous l'avait promis pour 2020 mais il vit son projet contrarié par cet étrange et indicible virus, aujourd'hui 1er juin 2021 le voilà bel et bien parti  accompagné au départ par 18 collègues sur ces routes de France dont il va épouser les contours sur près de 5000km. Seul sur son vélo, affublé d'une remorque confectionnée par ses soins, il devra vaincre la chaleur, la pluie,  le vent et peut-être la neige mais le bougre a du répondant car sa volonté,  son courage et son moral hors du commun lui permettront de surmonter toutes ces difficultés. Dominique,  nous, nous te souhaitons le meilleur car tu merites le respect pour cet ambitieux projet solitaire. Nous sommes tous  fier de toi.

Bonne route et à bientôt. 


1er jour: 191,76 km arrivé à Marseillan, pluie ,vent tournant et 2 crevaisons. A part ça tout va bien 👍👍🚴🏻 

2é  jour: 171,76 km, il est arrivé à l’Ille sur Têt. Pluie et vent... il a pris une voie rapide (mauvaise signalisation, ne pas prendre la N 116 !!!) donc bonne frayeur car beaucoup de circulation, les gendarmes l’attendaient à la sortie.. tout c’est bien passé ,ils lui ont indiqué un camping!!! 

3é jour: Ille sur Têt / Bourg Madame, 91 km. Trop difficile de continuer avec la remorque. Domi l’a laissé dans un magasin de vélo à Puigcerda côté espagnole (il retournera la chercher mais en voiture 😉). Il a acheté un porte bagages où il a pu mettre ses sacoches avec juste ses effets perso, le matos pour camper est resté au magasin. Il s’est allégé de plus de 10 kilos. Il a passé sa roue Dynamo à l’avant et changé les patins de freins. Il dormira à l’hôtel tous les soirs ( s’est mieux ainsi). Son aventure continue et le moral est toujours là, le soleil était au rdv aujourd’hui ( du moins le soleil des Pyrénées !!)

   

4é jour: Bourg Madame / Aulus les Bains. 124km45, 2258 de dénivelé. Domi s’est arrêté à 17h fatigué par le froid, la pluie et les orages.Ils s’attendait à la difficulté des Pyrénées mais pas à ce point. Paysages magnifiques et toujours le moral !!!🤩👍 Port de Lers , Col d'Agnes, Col de Puymorens / photos dans fichier PDF: 

5é jour: Aulus les Bains/ Arreau (65), 150 km, 3000 de dénivelé. Beau temps, mais en haut des 4 cols, pluies et brouillard. Passage à 17% 💪 Difficultés pour lui trouver un hôtel ou une chambre d’hôtes, mais grâce à la solidarité des gens que j’ai eu au téléphone, j’ai pu lui trouver une chambre à Cadéac, où il a eu un super accueil . Fatigué mais toujours le moral... photos dans fichier PDF: 

6é jour: Arreau/ Col du Soulor, 100 km, 2525 de dénivelé. Problème avec la batterie de son téléphone donc rien sur Strava. 1 pneu et chambre à air éclatés à cause d’une pierre. Toujours beaucoup de brouillard ,pluie et froid en haut des cols. N’ayant plus de jus et froid,il s’est arrêté avant l’étape prévue, il est hébergé gracieusement dans un gîte perdu dans la montagne, il a même eu droit à un panier repas ..merci aux Pyrénéens 🙏 Photos: 

7é jour: 

Arrens/ Cambo les Bains 189 km, 2740 de dénivelé, Dernier jour de montagne avec 4 cols, me dit qu’il appréhendait les Pyrénées mais son appréhension était en dessous de la réalité !!!

Demain la côte Atlantique / photos: 

8é jour: Cambo les Bains / Mios. Une semaine que Domi pédale et 1206 km au compteur. Bye-bye les Pyrénées... juste 650 de dénivelé aujourd’hui.. ça repose ses jambes !!! Crevaison au départ pneu avant . Le beau temps était au rdv et il va bien. 

9é jour: Mios /Rochefort, 200 km. 394 de dénivelé. Traversée de la pointe de Grave vers Royan avec le bac où il a fait une belle rencontre d’un couple avec 2 enfants (11 et 13 ans) parcourant en vélo depuis le 1/06/2020 l’Europe avec un confinement de 2 mois en Grèce...Encore une bonne journée, il aurait aimer pédaler un peu plus longtemps mais un peu galère pour trouver un hôtel avec la Covid !!! Photos: 

 

 

 

10é jour: Rochefort /Bourgneuf en Retz. 210 km. 578 de dénivelé. 

Beau temps mais vent 3/4 de face dans l’après-midi. 

Traversée des marais poitevin mais c’est plat !!! Il va bien 🤩

 



 

 

 11é jour: Bourgneuf en Retz / Quimperlé. 230 km. 1649 de dénivelé. Petite traversée avec le bac du pèlerin .. ça repose les jambes !!! Petite galère, rayon de la roue arrière cassé, arrêt chez Spécialized à Vannes...Sitôt réparé ,sitôt reparti sur les routes de Bretagne.. Beau temps.. il va bien 👍  Photos: 

12é jour: Quimperlé /Gouesnou, 194 km. 2327 de dénivelé, Pas de panne aujourd'hui!! Rencontre de 2 messieurs qui font aussi le Tour de la France mais  en 60 jours en cyclotourisme alors que Domi est en randonneur,Paysages bretons magnifiques   photos: 

13é jour: Gouesnou/St Brieuc, 216km 1960 de dénivelé, Beaux paysages.. Petit détour par Toulon 🤣 ( voir photo). Fin de journée pas très agréable, car beaucoup de circulation avec le retour des bords de mer ...  Photos: 

14é jour: St Brieuc/ Les Pieux, 284 km 2213 de dénivelé. Très grosse journée hier mais le dieu Eole était avec lui (vent dans le dos et 14h30 de selle). Arrivée tardive à Les Pieux. Malheureusement a oublié de remettre son Strava après pause photos.!! N'a pas pu voir le Mont St Michel car beaucoup de brume.   Photos:  

15é jour: Les Pieux / Dives sur Mer, 203 km 1511 de dénivelé, Arrivée ce soir en Normandie .
Épuisé par les grosses étapes qu'il a faites ces derniers jours pour rattraper son retard pris dans les Pyrénées. Un gros coup de mou physiquement et moralement.   Photos:  

16é jour: Auberville/ Dieppe. 166 km 1545 de dénivelé. Domi est reparti ce matin plus tranquillement en traversant la Normandie sa région natale avec ses beaux paysages. Crevaisons à l'arrière et à l'avant. Vent de face d'Etretat à Dieppe

   

17é jour:  Dieppe / Ardres (près de Calais), 184 km 1106 de dénivelé. Début de matinée sous la pluie et après soleil l'après-midi. Encore une étape plus courte pour lui permettre de recharger les batteries. Petit clin d'œil de pieds de lavande sur le bord de route pour lui indiquer le Sud ! Les paysages du Nord sont bien plats!!!   Photos:   

18é jour: Ardrès/ Saint Amand les Eaux, 168 km 471 de dénivelé. Gros orages, pluie et vent aujourd'hui,qui ont usé son courage et augmenté sa fatigue. Comme dans le film "Bienvenue chez les Ch'tis", il a été accueilli par un déluge de pluie et d'orages violents dans la ville de Bergues !!!  Photos: 

19é jour: Saint Amand les Eaux/ Vouziere, 200 km 1644 de dénivelé. Fraîcheur dans la matinée mais 32 * l'après-midi... Fessiers en compote car il a pris la trouée d'Arenberg avec ses pavés...(Secteur pavé de la course cycliste Paris/Roubaix d'une longueur d'environ 2300m avec une difficulté actuellement 5 étoiles, soit le niveau le plus difficile. "Wikipedia ")  Photos:  

20è jour:  Vouziere /Pont à Mousson, 177 km 1583 de dénivelé. Mauvaise journée aujourd'hui à cause de 4 gros orages et les 15 derniers kilomètres sous une pluie battante !! Les paysages n'étaient pas propices aux photos. Des cimetières avec des milliers de tombes nous rappelant nos soldats tombés au front, tout le long de sa route aujourd'hui.. Fatigué mais le moral est bon 👍🚴🏻

 

21è jour:  Pont à Mousson /Barr, 181 km 1920 de dénivelé, 5 km de Gravel et 2 chutes sans gravité !! Vent de face ce matin puis de dos l'après-midi, soleil et chaleur au rdv🥵 Passage à Obernai, voulait faire le plein de bières mais à renoncé, trop lourd 😂🤣 La fatigue se fait de plus en plus ressentir....

  

 

 

 22è jour: Barr/ Saint-Louis, 136 km 214 de dénivelé. Sous la pluie toute la journée, s'arrête car fessier irrité +++ par le cuissard trempé et la selle. Il verra demain comment ça évolue mais arrêtera son aventure s'il ne peut pas s'assoir sur sa selle ... mais toujours le moral🚴‍♀️🚴🏻

 

 

 

 

 

 

23è jour: Saint -Louis / Pontarlier, 179 km 1660 de dénivelé. A pu repartir ce matin malgré son fessier douloureux qu'il a soulagé avec de la crème. A commencé la journée fraîchement mais avec du soleil. Morteau/ Pontarlier orage et pluie l'après-midi. La météo est vraiment contre lui 😩

 

 

 24è jour: Pontarlier/ Bellegarde sur Valserine, 155 km 2117 de dénivelé. Encore une journée sous la pluie et le froid, 16 degrés. Vu comme il prend la pluie depuis plusieurs jours, il va lui pousser des écailles 🐟 Erreur de route, 25 km de plus sur son trajet d'aujourd'hui!! Début des cols mais les plus costauds sont à venir!!! Fatigué mais bon moral 👍🚴🏻  Photos; 

25è jour: 140 km 2228 de dénivelé. Petite journée agréable, écourtée car manque d'hôtel sur son trajet donc préférable qu'il s'arrête à Alberville. Beau temps mais grosse fraîcheur surtout dans les descentes !!! Superbes paysages ⛰🚴🏻  Photos;  

26è jourles choses sérieuses arrivent avec les cols journée agréable soleil après tous les efforts un peu fatigué, 111,57km     8:08:58 , 3 051Dénivelé,A ce jour sauf erreur de ma part 4550,92 km au compteur et 41615 m de dénivelé...⛰🚴🏻💪    Photos:  

27è jour:  Valloire/ Vars, 121km 3442 de dénivelé, Belle journée aujourd'hui avec 3 beaux cols costauds ⛰🚴🏻 Trop de motos et voitures de sport avec en prime les gaz d'échappement tout le long !!!! En tout cas il est en forme avec un bon moral 👍🚴🏻   Photos:  

28è jour  Vars/ Rimplas, 120 km  2563 de déniveléMontée du col de la Bonette avec les marmottes en bord de route pour l'encourager !!! La beauté des lacs  de haute montagne avec des paysages magnifiques l'aide à oublier les difficultés de sa journée... ⛰🚴🏻⛰   Photos    

29è jour:  Rimplas/ Cannes, 160 km 2568 de dénivelé. Début de sa journée par le col Saint Martin puis le Turini. Découvre les ravages suite aux inondations dans la vallée de la Vésubie... me dit que la réalité dépasse ce que nous avons pu voir aux actualités.. Retour à la civilisation difficile avec la circulation et la chaleur!!   Arrivée prévu ce jeudi !  Photos;  

30è jour:  Cannes/ La Seyne sur Mer, 173 km 1053 de dénivelé, Vent de face toute la journée + la circulation de bord de mer, c'est pas la joie pour pédaler + 1 crevaison + 1 chute ( grosses douleurs à un pouce de la main)

La Fatigue se fait de plus en plus sentir, il est temps qu'il arrive demain !!! 💪🚴🏻💪   Photos:   

31è jour:  La Seyne sur Mer / St Chamas. 138 km 1321 de dénivelé. Et voilà la boucle est bouclée.. Il aura pédalé pendant 31 jours, par n’importe quel temps, aura vu des paysages magnifiques, des rencontres étonnantes, traversé 40 départements. 5244,70 km au total, 52 562 mètre de dénivelé, 51 cols dont 7 de plus de 2000 mètres et perdu 11kg200. !!! Une chose est sûre, il a réalisé son rêve qui est aussi un grand exploit sportif..   Photos  

   

Veuillez trouver ci-joint l'article de presse sur notre ami Dominique: 

 


SORTIE DU 7 OCTOBRE 2020


Ce 7 Octobre nous étions 12 cyclos à braver la fraîcheur automnale à 8H15 au départ de Lamanon. La plupart venu en voiture mais Max, Anne Lise et fred voisins du Grand Platane étaient partis directement à vélo ; quant à Dominique dont le compteur doit atteindre impérativement les 30 000 km cette année avait jugé bon de partir à la nuit de St Chamas. Pensez donc, le bougre ne sort pas sa monture pour moins de 150 km !

Donc 8H15, nous voilà tous en route direction Mérindol, les Borrys approchant j’imaginais déjà quelques escarmouches mais Max et Fred qui menaient le groupe, craignant sans doute ce premier combat firent semblant d’ignorer la difficulté et prirent la route toute plate et rectiligne qui mène à LAURIS où il fallut tout de même se hisser jusqu’au village pour apprécier notre « Petit Noir ». Merci à nos deux leaders car de cet échauffement en douceur personne ne s’en est plaint, d’ailleurs au café pas une voix ne s’est élevée pour ce rendez-vous manqué !

A partir de maintenant il n’y aura plus d’itinéraire bis, direction Cadenet, village du célèbre soldat André Estienne des armées napoléoniennes, Tambour durant la bataille du Pont d’ARCOLE. Là les contreforts du Luberon nous offrent ses innombrables dénivelés et notre groupe à tôt fait de se désintégrer : Gilles, Max, Anne Lise, et Roger font parler la poudre quand Mado commence à mordre la poussière mais toujours sous la bienveillance de Dominique qui l’accompagne, que voulez- vous, elle aurait bien allègrement suivi mais elle tient à admirer lentement les couleurs automnales de ces feuillages jaunissants. A Ensouis , la route en direction de la Tour d’Aygues étant barrée pour cause de travaux, Anne Lise dont la dextérité sur le G.P.S fit merveille nous a sortis de ce mauvais pas et ainsi on a pu retrouver le bon chemin en direction de la Bastide des Jourdans. Si la route par Peypin d’Aygues, ST Martin de la Brasque et Cucuron présente toujours un profil ascendant, des regroupement sont effectués régulièrement en toute amitié et nous arrivons tous groupé au restaurant « du Cercle » pour un bon repas servi par un personnel d’une très grande amabilité.

Le départ en direction de Vaugines nous offre une petite bosse qui n’a pas plu à tout le monde, la hiérarchie des forces en présence est toujours respectée à laquelle se mêle quelquefois Claude, Pouney et Jacques mais après quel plaisir cette « plongée » sur Lourmarin suivie d’une portion toute aussi favorable vers Cadenet. A partir de là, celui dont Marcel Amont avait chanté « C’est le plus Fol et le plus Magistral de la Bande à Eole en un mot le MISTRAL » s’est invité à notre périple et nous a causé quelques misères passagères à la traversée de la Roque d’Anthéron , de Charleval et Mallemort. Maintenant retour à Lamanon où Max et Gilles avaient encore envie d’en découdre ainsi donc s’acheva la sortie après 120km et près de 1000 m de dénivelé ; mais surtout quel plaisir de nous retrouver pour cette petite aventure après cette année de galère.

Anne Lise, Mado, Max, Doumé, Fred, Claude, Gilles, Jacques, Pouney , Philippe, Roger, JO

 

 

               

SORTIE DU 11 SEPTEMBRE 2020

Nous avons fait une belle balade de 114 km avec un temps magnifique et de beaux paysages en passant par Gordes, cols de Murs etc.. .Petit resto super sympa à Pernes les Fontaines avec un bon aïoli , une bonne ambiance et le petit historique de notre président sur Paul de Vivie dit Vélocio figure emblématique du cyclotourisme français (Musée du vélo à Pernes les Fontaines lui rendant hommage).

Sportivement Cécile

     

 

 

RESUME SORTIE DU 02 MAI 2019       

110 Km 1300m de Dénivelé

               Notre sortie mensuelle s’est effectuée sur le plateau de Valensole. Nous voilà 12 au départ de Vinon sur Verdon après le café de circonstance. Au milieu des chênes blancs aux feuilles naissantes nous prenons la direction de Montmeillan où les routes vallonnées de la région laissent rapidement présager quelques belles suées. Cela se confirme par l’accès au village de Beaudinard qui précède notre arrivée sur les hauteurs du lac de Sainte Croix et son décor magnifique où nous n’hésitons pas à faire un arrêt pour immortaliser l’instant. La route qui longe le lac laisse apparaître un panorama à couper le souffle. Malgré la beauté des lieux, pour certains l’âme touristique n’est pas la qualité première et c’est là que Claude Brosset dont on connaît la virtuosité sur les pentes descendantes, s’avère le meilleur grimpeur de la matinée voltigeant sur toutes les bosses, faisant plier tous ceux qui voulaient lui disputer la suprématie, Denis, Philippe,Christian et Jacques s’y sont cassés les dents. Sans conteste au repas à Riez le maillot à pois lui revenait de plein droit.

           Au départ du restaurant le temps menaçant nous a obligé à changer le parcours, bien nous en a pris car le soleil fit immédiatement sa réapparition et le retour rapide improvisé vers Vinon sera modifié au passage à Allemagne en Provence afin de retrouver notre itinéraire initial à Valensole. Mais pour atteindre ce village voilà que se présent sous nos roues une bosse de 5 km et là, Jacques qui avait subi le joug de l’impétueux Claude toute la matinée, a lâché les chevaux et effectué une montée royale en atomisant la concurrence. Mais, alors qu’il aurait pu avoir la consécration suprême, son bon cœur lui dictant de venir chercher toute la troupe qu’il avait largué, il a omis de franchir la ligne imaginaire du point culminent, ainsi Claude qui voyait son sceptre lui échapper se retrouvait conforté dans le classement car lui n’a pas fait de… sentiment au sommet. Jacques, saches que la générosité n’est pas toujours récompensée ! Combien d’échappées viennent butées à quelques encablures de l’arrivée. Après ces passe d’armes empreintes de bonne humeur le retour sur Vinon s’est effectué sur une route descendante et bienfaitrice de plus de 10km.

           Si le soleil s’est caché quelquefois, la pluie nous a totalement épargné permettant ainsi une journée très réussie. Je tiens à souligner la présence de Daniel et Dominique qui se sont joints à nous pour la première fois et qui ont fort apprécié cette journée de convivialité mêlée d’une saine rivalité.

Les cyclos

Knemp S , Gabin D, Saulnier C , Vargin D , Charpenay C , Lasselin C , Meunier P , Sabatier A , Pain D , Romi J , Brosset C , Siccardi J .


 

RESUME SORTIE DU 04 AVRIL 2019                                                                                                                  

          

 

    

 

 

 

  

 

 

 

13 valeureux cyclos ont participé à cette deuxième sortie de l’année.   140 Km , 900m de Dénivelé

Il faut avouer qu’une certaine fraîcheur régnait au départ de Cavaillon et je dirais même jusqu’au repas à Malaucène, 7° à l’arrivée, 9° après le repas. Le Ventoux y étant pour beaucoup car couronné de blanc depuis la veille. C’est un brouillard très dense qui nous a accompagné sur les 20 premiers kilomètres jusqu’au café à Pernes. Si la douceur n’était pas au rendez-vous les routes vallonnées de la fin de matinée vers Bédoin et le col de la Madeleine se sont chargées de nous réchauffer.

Repas très correct et ambiance sympathique au « Terrasses du Ventoux ». Le retour par Vaison la Romaine et par la suite au milieu des vignobles réputés de Vacqueyras et Gigondas fut des plus agréables car un petit souffle divin très favorable nous a poussé jusqu’à Cavaillon. S’il manquait quelques « Identités remarquables » craignant à n’en pas douter les difficultés du parcours tous les présents ont pu s’affirmer sur les terrains à leur convenance. Les grimpeurs comme Marc, Bruno, Gilles, Denis et même Sergio, auxquels j’ajouterai Jacques Portal dont la frêle silhouette lui donne des ailes dès que route prend une pente ascendante, les descendeurs comme Claude ou Philippe les rouleurs comme Jacques Romi qui, fonçant tête baissée, nous a même allongé d’une dizaine de kilomètres du côté de Monteux.

                                    A nouveau une journée très conviviale qui en appellera une nouvelle le jeudi 2 mai sûrement du côté Valensole. Prière d’affûter les mollets !!!!

Les Cyclos : Lasselin Christian, Knemp Serge, Vargin Denis, Romi Jacques, Bechelli Sergio, Portal Jacques, Chateauneuf Gilles, Sabatier Alain, Curelli Marc, Meunier Philippe, Roux Bruno, Brosset Claude Siccardi Jo

 


 

RESUME SORTIE DU 4 OCTOBRE

21 Cyclos pour la dernière sortie à la journée. La première fraîcheur matinale n’a rebuté personne, la suite nous donnera raison car un soleil radieux nous accompagnera tout au long de la sortie. Au café à Cadenet on a déjà retiré les manchettes et les vestes bien utiles au départ de Lamanon. La route des Borrys redoutée mais bienfaitrice ce jour là avait fait son œuvre. Le passage par Ensouis, la Tour d’Aygues et la Bastide des Jourdans par ces route vallonnées et les mollets affûtés de Bruno, Max ou Gilles étirera, coupera et réunira aussi notre groupe avant l’arrivée à Cucuron où le repas a été pris au restaurant du Cercle. A noter l’accueil très sympathique du patron qui nous a offert gracieusement une Entrée en plus dans le repas prévu.

Retour par Vaugines et sa petite côte assassine au départ, puis continuation sur Cadenet, la Roque d’Anthéron et Mallemort en descente et terrain plat fort appréciés après un estomac bien rassasié.

Les plus « grosses pointures » n’étaient pas là mais deux « identités remarquables » tout de même se sont jointes à nous : Lionel à la soquette légère, un ami de Max, originaire de la Région Parisienne, et Hélène, une amie de Jacques Romi, aux jambes longilignes et d’une efficacité redoutable dans les bosses. Certains peuvent en témoigner sur la route ascendante du côté de Grambois où leurs mollets ont sérieusement mis à mal , je ne citerai personne mais j’en connais!!

Toujours la même convivialité qui nous réunira à nouveau l’année prochaine dès le mois de mars.

                                                                        Jo Siccardi

 

 

RESUME SORTIE DU 3 MAI A RIEZ

116 Km, 1200 m de dénivelé, ciel un peu voilé mais sans le moindre vent.

Jeudi 3 mai 12 cyclos étaient présents à la 3ieme sortie mensuelle.

                   Départ de St Paul lez Durance via Ginasservis, immédiatement les vallonnements de la région se sont faits sentir mais ces routes sinueuses bordées d’une multitude de chênes blancs couronnés à nouveau de leurs petites feuilles d’un vert tendre nous offraient un décor magnifique, enfin …pour ceux qui avaient le temps de l’admirer. Café traditionnel à Vinon puis direction Gréoux, Allemagne et Riez sur des routes régulièrement en faux plats montants parsemées de bosses bien marquées. Après le repas toujours très où même trop copieux au Café de France, la route qui monte à Valensole a perturbé quelques digestions mais, passé le village nous voilà sur le Plateau noyé de lavande à perte de vue mais surtout une route qui s’est enfin inclinée dans le bon sens et cela sur près de 10 km. Si les plus « gros moteurs » n’ont pu se joindre à nous, Max et Jacques, les vieux habitués ont pu en découdre sous l’étroite surveillance de Serge Laget, Gilles et même Patrick qui a eu quelques fois l’impertinence de les défier en…descente, pas fou le bougre, brave mais pas imprudent. Sergio n’a pas manqué de nous gratifier de quelques accélérations dont il a le secret, Alain à l’avant et Serge Knemp à l’arrière ont assuré l’essentiel sur un rythme toujours aussi régulier. Mais il en est une qui nous a épaté c’est Mado, notre petite nouvelle qui s’est permis dans la montée sur Valensole de faire douter Patrice dont l’estomac alourdi par le rôti de veau ingurgité précédemment avait des effets très néfastes sur sa vitesse de progression. Je n’oublierai pas Barbe Blanche qui était là pour un simple tour de chauffe en vue d’un périple sur les hauteurs de Nice à la fin du mois de Mai d’où sa sortie en dilettante.

 Une sortie conviviale et amicale qui en appelle bien d’autres.

 Jo

    


                                                              

RESUME SORTIE LA TOUR D’AYGUES 2018

                   Le 7 Mars première sortie à la journée, un véritable plébiscite : 27 cyclos et un photographe ! à ce rythme là, avec quelques droits télé, la prochaine fois on pourra prétendre à un direct sur la chaîne « l’Equipe 21 » je vous le promets. La scène s’est jouée entre 130 km pour les uns jusqu’à près de 160 km pour d’autres. Près de 45% du club étaient représentés, y compris 3 féminines il faut le souligner :Mado, Patricia et Anne Lise.

                   Départ groupé du club jusqu’à Lambesc où nous avons pris le café. Ensuite, par mesure de sécurité, 3 groupes se sont formés où chacun à pu s’exprimer suivant la forme du moment. Les plus audacieux faisant l’intégralité du parcours via Cucuron et Cabrière d’Aygues, d’autres par Cadenet et Ansouis et les plus « sages » par Villelaure et Pertuis ainsi tous les magnifiques contreforts du Luberon ont été visités. Tout ce beau monde s’est retrouvé au restaurant de l’Ange Gourmand à La Tour d’Aygues où le repas nous a été servi par un sympathique et charmant garçon semblant tout droit sorti d’une « Gay Pride ». Le retour s’est également effectué en 2 groupes à peu près identiques par Mérindol et Lamanon. Si les premiers plein de fougue n’ont pas hésité à affronter les vallonnements des Borrys, les second, plus raisonnables, ont emprunté la route parallèle moins agressive mais bien ventée tout de même, c’est d’ailleurs là que la voiture du photographe Jacques a rempli tout son rôle n’est-ce pas Christian !

                   De l’avis général, une journée en tous points satisfaisante : beau temps, bonne humeur, convivialité et amitié. La prochaine aura lieu dans la première quinzaine d’Avril.

A bientôt! 

Jo

    



GFNY Mont Ventoux

Notre ami Vincent Payen a participé à la cyclosportive  GFNY Mont Ventoux le 25/06/2017. 2000 participants au départ pour 2 circuits un 78 km et un 127 km.

Il a fait le 78 km et a fini 266ème sur 621 en 4h13.

Chaleur et petit mistral , parcourt magnifique, notre ami s'est régalé.

        

  


 

Défi des 7 majeurs 

LES CYCLOS MONTENT au 7ième CIEL

 

Quatre cyclos du club cyclotouriste : Max Bizard, Bernard Dardennes, Hervé Goirand et Frédéric Molinard se sont lancés ce défit un peu fou d’entrer dans la légende des 7 Majeurs, en franchissant les  7 sommets les plus emblématiques des Alpes franco-italiennes les 22 et 23 Juin. Partis de Jausiers ils ont enchaîné sur 200 km et 6000 m de dénivelé le col de Vars (2108m), le col d’Isoard (2361m), le col Agnel (2744m), le col de Sampeyre (2384m) ce dernier situé dans le Piemont . Le lendemain  sur 180 km et 5500m de dénivelé ils ont franchi les trois autres que sont le col de la Fauniera (2481m) avec de nombreux passages à plus de 15% sur une chaussée particulièrement dégradée, suivi du col de la Lombarde (2481m) col frontière reliant la vallée de la Stura et celle de la Tinée dans les Alpes Maritimes les ramenant en France. Ils ont terminé leur périple par le col de la Bonette (2802m) où ils ont « tutoyé les étoiles » dans un décor désertique et majestueux.

Le président Jo Siccardi est particulièrement fier et félicite chaleureusement ces 4 courageux cyclos qui ont honoré le club en portant très Haut les couleurs locales.

  


 Résumé de la sortie du 1 juin à Riez

135 Km  1600m de Dénivelé

Enfin voilà la sortie du 4 Mai effectuée le 1er Juin.

10 cyclos plus un invité du club d’Istres étaient présents au départ de La Tour d’Aygues, présents certes sauf le brave Max avec une petite demi-heure de retard qui s’avèrera bénéfique pour tous. Pas de gros « moteurs » dans l’équipe mais quelques « gros  mollets » bien affûtés : Jacques, Denis, le coursier Max et le descendeur acrobatique Claude.

9h00 départ en direction de Mirabeau par une belle bosse de 5 km, seul Sergio a quelques ennuis avec sa chaîne un peu trop neuve pour une roue libre poussive, qu’importe « il Vecchio » va s’en accommoder sur tout le trajet, il en a vu d’autres le bougre ! Passé les magnifiques méandres de la Durance à Saint Paul nous arrivons à Vinon sur les rives du Verdon, là pause café traditionnelle. Maintenant direction Gréoux les Bains et c’est là que la petite demi-heure de Max produit tous ses effets car la route détrempée sur laquelle nous roulons laisse penser qu’un bel orage vient d’éclater avant notre arrivée. Merci Max ! Par la suite, malgré un temps menaçant parfois, nous sommes passés à travers les gouttes toute la journée. Notre route se poursuit sur les hauteurs d’Esparon par une route sinueuse et très pentue qui surplombe le Lac du même nom offrant à la vue un site aux splendeurs infinies qui pourrait servir de base à notre sortie familiale du 2 septembre. Chemin faisant nous voilà à Riez pour la pause casse-croûte. Comme d’habitude Jacques plus fringant sur la route qu’à table, rassasié par les bosses qu’il aime tant, l’estomac plein avant de commencer a pu nous distiller quelques blagues croustillantes dont il a le secret. D’ailleurs son abstinence justifiée par une viande trop dure auprès de la direction nous a permis d’avoir le café gratuit. 14h00, on repart en direction de Valensole, encore une belle bosse qui éparpille notre petit groupe mais après quel plaisir de « plonger » sur Manosque sans donner un coup de pédale sur près de 10km. Le passage à Ste Tulles fut assez problématique et là nous avons regretté l’absence de notre G.P.S en Chef Bernard car nous n’avons pu trouver cette route qui nous aurait permis de rentrer en douceur par la Bastide des Jourdans, alors que le retour par la route des Alpes, si elle fut « agréable »  jusqu’à Mirabeau sous l’impulsion très et trop active de Max, Jacques, André et Denis, ils ont achevé votre serviteur et quelques autres qui ont eu toutes les peines du monde à franchir la dernière bosse de 5km avant la Tour d’Aygues. A noter que Claude le roublard s’est fait un petit plaisir à 72km/h jusqu’à la ligne d’arrivée, histoire de faire voir aussi sa roue arrière à ceux qui l’auraient peut-être oubliée. Je ne dirai rien de plus si ce n’est une magnifique journée appréciée de tous par un temps des plus cléments.

Les Cyclos :

                   Bechelli Sergio / Brosset Claude / Bizard Max / Chateauneuf Gilles / Desauges Patrice / Portal Jacques

                   Romi Jacques / Siccardi Jo / Vargin Denis / Zanini Jean Marc / André d’Istres


                                                                                                            

Résumé de la sortie du 6 avril à Buis Les Baronnies

La sortie mensuelle du 6 Avril sur Buis les Baronnies a réuni 17 cyclos malgré un violent mistral ce jour là.

C’est de Pernes les Fontaines que nous nous élançons pour la partie matinale par Caromb, le Baroux, Malaucène offrant un parcours très vallonné mais aussi très bien abrité ne gênant nullement notre progression vers Buis où le repas même fut pris en terrasse. Marc Curelli, Bernard Pages et Dardennes, Pascal Larrière et Denis Vargin les 2 dernières recrues donnaient de la « hauteur » au groupe  en offrant un paravent idéal pour les quelques rafales que les bois environnant n’auraient pu arrêté.

Pour l’étape de l’après midi, départ en douceur par le centre du village pour visiter de la place des Arcades à l’architecture gothique du XV ième siècle. Hélas la « douceur » a été très brève car le col de Propriac (4 à 5 km  à 7ou 8%) allait nous faire connaître les bienfaits gastriques de la digestion en altitude. Oh certes ce n’est pas le Ventoux mais sa route en lacet nous rappelle certains cols alpestres. Le versant opposé beaucoup plus apprécié pour la plus part d’entre nous, nous mène à Vaison la Romaine et son pont romain devenu tristement célèbre lors de la crue de l’Ouvèze en septembre 1992. Sachez qu’il avait déjà résisté à des bombardements pendant la dernière guerre. Chemin faisant nous retrouvons la plaine du coté de Vacqueyras et avec plaisir cette fois notre bon vieux Mistral que nous avions oublié. Ainsi les 40 derniers kilomètres ont été effectués prestement avec son aide précieuse pour quelques mollets douloureux. Cet élan de bonté du brave Eole a même fait voler en éclat notre groupe ; Alain profitant d’un arrêt inopiné à filé à l’anglaise mais quand la poursuite s’est engagée pour le rattraper les ronds points ont eu raison de l’homogénéité du groupe qui s’est scindé en deux parties à peu près identiques mais sur deux itinéraires différents qui par bonheur nous ont ramenés au point de départ, Dieu merci,  personne s’est perdu ! Après quelques palabres sur les diverses raisons de chacun quant à la direction  choisie, c’est tout de même un sentiment de bonne humeur et de convivialité qui a prévalu sur l’ensemble de la journée. Donc rendez-vous le 4 Mai pour la prochaine sortie.

                                                                          Le Président  


  Résumé de notre 1ere sortie à la journée 2017

 Jeudi 2 Mars sortie Luberon

21 cyclos présents ce jour là pour un périple de 125 km ; les habitués bien sûr mais un petit nouveau bien connu surtout pour son sens ….des affaires auprès de la gente féminine de Miramas au point d’oublier d’alimenter son dérailleur électrique qui l’a bien évidemment lâché à 15km de l’arrivée, il avait pourtant la « soquette légère » le bougre mais avec sa technologie défaillante les mollets n’ont pas résisté et là le brave Pouney dans un élan de générosité démesuré l’a accompagné sur les derniers kilomètres de son chemin de croix. Vous aurez tous reconnu notre commerçant à la verve débordante et sa bonne humeur communicative, j’ai nommé Baptiste Guzzi. Rassure toi Baptiste pareille mésaventure est déjà arrivé à Max sur une cyclosportive en…..Lozère, il en a gardé un très bon ……souvenir !

Il faisait un temps superbe et quel plaisir de rouler sur ces routes sinueuses à travers ces petits villages aux noms évocateurs de Cadenet, Villelaure, Ensouis, Lauris et Cucuron où nous avons eu le plaisir de prendre un délicieux repas servi par un charmant et sympathique jeune homme sorti tout droit d’une Gay Pride.

Le retour par les Borrys en a contrarié 4 d’entre nous qui ont préféré éviter ce toboggan infâme ( par respect pour eux et surtout pour…moi je ne citerai pas de noms)  Il faut avouer que l’itinéraire de remplacement dans le vent ne fut pas de tout repos.

Cet parcours vallonné sous la clémence des cieux dans une ambiance très conviviale a satisfait l’ensemble des participants. Prochaine sortie le jeudi 6 Avril.


Mémoire de la Meseta

Voici le compte rendu de notre ami José-Louis Ségura de son périple à St Jacques de Compostelle.

Cliquez sur le fichier PDF.



"Le tour de l'étang de Berre"

Organisé par le club Arles Gravel avec la participation de notre ami Bernard Dardennes qui porte les couleurs de Miramas Cyclotourisme

Comptes rendus et vidéos cliquez sur Arles Gravel et Bike café 

Merci Bernard !



RESUME SORTIE Ste BAUME

5 OCTOBRE 2016

Habituellement prévue le 1er jeudi du mois, notre sortie d’octobre à eu lieu le mercredi 5.

Quelle aubaine ! Ce changement de date est consécutif aux obligations artistiques de notre ami Jacques Romi les jours suivants ; mais comme il était l’instigateur du parcours il ne voulait pas s’y soustraire. (Et oui sachez que notre fin limier sur….route est aussi à l’aise sur piste…..de danse, il pratique les deux disciplines avec le même enthousiasme). Avouez amis cyclos que notre homme a eu une heureuse initiative : la météo du jeudi étant diamétralement opposée à celle de la veille. Merci Jacques ! De plus ce fut la sortie la plus prisée de l’année (21 Cyclos).

                            Parti de Plan de Campagne pour une boucle comportant le Petit Galibier, la Ste Baume, les Boyers ou la Bouilladisse avec plus 1500m de dénivelé sur 115 km,  la sortie s’est déroulée sous les meilleurs auspices. Il faut dire que le groupe était composé de quelques « gros calibres » Marc Curelli, Pascal Larrière, Gilles Galioto, Bernard Dardennes) qui se sont chargés de faire respecter gentiment la hiérarchie des valeurs, ce qui a permis de nous séparer en nombre équitable après le repas pris en commun près du Plan d’Aups. Chacun y trouvant son intérêt et surtout une vitesse plus adaptée à son potentiel permettant ainsi d’apprécier cette très belle journée automnale.

                            Si l’itinéraire est très agréables principalement sur les parties vallonnées force est de reconnaître que certains axes empruntés comportent une telle densité de trafic qui modère l’exaltation de la journée.

                            Amis cyclos l’hiver arrive recharger lentement vos « batteries » pour préparer les futures sorties qui recommenceront au mois de mars.    

                                                                                       Jo SICCARDI

                                                                                          08/10/16

  

 

   

  

 

 

 

 

 

RESUME SORTIE  ALES

08 SEP 2016

                           La sortie à la journée du 8 septembre était tracée dans le sauvage et verdoyant massif des Cévennes. Originaire des lieux, Léo nous a concocté un petit circuit de 120 km avec pas moins de 4 cols (col d’Uglas, col de la Croix, col de la Baraque, col du Pendédis) et….une petite côte non répertoriée de 2 km à près de 15% dont il s’est bizarrement soustrait !

                            Nous étions 11 ce jour là mais vu le profil de la journée ainsi qu’une douleur récurrente j’ai préféré suivre le groupe en voiture avec tout de même le vélo dans le coffre au cas où ! Je peux vous dire que mon initiative fut grandement appréciée par 2 de nos collègues. Le col de la Croix ressemblait au Chemin du même nom pour Patrice qui ne se fit pas prier  pour prendre ma place au volant de la voiture jusqu’au Pendédis où nous avons pris le repas ( la traditionnelle omelette aux champignons qui avait valu quelques déboires à notre ami Jacques il y a deux ans ; il a bien voulu en manger un tout petit peu mais… nature, Pouney a avalé le reste sans sourciller.

                            L’après midi le même scénario s’est produit, cette fois c’est les jambes de Léo qui commençaient à tourner « carré » ; il restait 30 km et …la petite bosse non répertoriée, c’est donc moi qui me l’a suis farcie. Je soupçonne le brave Léo que la connaissance du terrain l’a grandement servi.

                            Il n’en reste pas moins que se fut une journée magnifique appréciée de tous  sur des petites routes agréables dépourvues de circulation intensive. La prochaine prévue le 6 Octobre tracée par Jacques Romi se déroulera entre Marseille et Aix.

                                                                                     Jo Siccardi

 



Sortie au Plateau de Valensole le 12 mai 2016

 

« Ils sont venus et ils étaient tous là »

En effet ce 12 Mai à 7h00 il fallait avoir un peu de courage et surtout beaucoup de folie pour partir sur Vinon sur Verdon vu les conditions météo désastreuses qui contrariaient sérieusement notre sortie mensuelle; et bien malgré cela tous les « acteurs » engagés étaient présents, pas un ne manquait à l’appel (soit 17 cyclos). La pluie nous a accompagnés jusqu’à Vinon (Dieu merci nous étions en voiture) où la température ne dépassait pas les 10° . Mais pour les premiers coups de pédale les cieux devinrent rapidement plus cléments, oh certes ce n’était pas la douceur, mais la route se séchait progressivement et le restera toute la journée même si le soleil ne fit son apparition que vers midi au moment du repas pris à Riez où Patrick de sa verve débordante nous a gratifiés de quelques « blagounettes » dont il a le secret. Le grand réalisateur promis lors de la dernière sortie n’était pas là mais le scénario s’est tout de même déroulé dans ce magnifique décor naturel sur le plateau de Valensole et le lac de Ste Croix entourés de lavandes, de colza, de coquelicots et même de petits pois dont Patrick (encore lui) très friand n’a pu résister à l’appel de la douceur de ces petites perles. S’il n’y a pas eu de faits notables, je soulignerai le bon comportement de Jacques, le mollet affûté prêt pour la conquête des routes italiennes ; Cécile Pain toujours aussi volontaire et motivée pour son futur périple à Strasbourg et deux revenants de blessure Victor et votre serviteur qui se sont partagés la journée heureux de retrouver leur place au milieu du peloton. Tous les autres ont été à la hauteur de leur rôle avec Bernard dans celui de « chien de berger » et Serge dans celui de bon samaritain.

                   Voilà donc une journée bien remplie qui a réjouit l’ensemble des participants. Une journée qui à n’en pas douter en appelle beaucoup d’autres.

                                                                                       Jo Siccardi 

    

 

                



Sortie à la Tour d'Aigues le 10 mars 2016

Jeudi 10 mars a eu lieu notre première sortie à la journée et quelle journée ! 

Un soleil radieux, un ciel d’azur, frais le matin mais un royal 15° l’après midi. 130 Km au départ du club même si quelques tricheurs sont partis de Pélissanne, je ne citerai pas de noms, belle virée via Cadenet ; Cucuron, La Tour d’Aigues où nous avons pris un repas, servi par un couple très sympathique et plein d’humour. 

18 Cyclos plus deux collègues du club de SOLAC ont participé a cette sortie, ainsi Cécile a fait la connaissance de Martine avec laquelle elle effectuera en juin le déplacement à Strasbourg. Satisfaction unanime de ce moment très convivial.

 Prochaine sortie prévue le 7 AVRIL.

              

             

 



 

 Sortie Ste Baume du 8 octobre 2015

                            11 courageux ont effectué les 130 km de la dernière sortie des jeudis tracée par Jacques Romi par une température très agréable sous un petit voile nuageux. Départ de Plan de Campagne avec pause café à Cadolive, puis direction Peypin mais par une boucle comprenant le Régage et ses pentes à 15%. Après cette entrée en matière le plan d’Aups avec l’ascension des 12 km de la Ste Baume puis plongée vers Nans les pins avec repas au restaurant « la Table de Nans ». La digestion s’est effectuée par St Zacharie, le Pas de la Couelle dit «  le Petit Galibier » et ses 5 km d’ascension puis retour par Trets et Gardanne

                            Si 3 grosses cylindrées baptisées : Hervé, Fred et Bernard ont assuré le spectacle de concert dans les bosses, Claude a fait parler la poudre dans le final comme d’habitude. Jacques trop content d’avoir tracée le parcours a suivi à distance respectable, Max « chouté » au cèpes pendant 1 mois en Lozère avait les muscles aussi mous que ces bolétacées, Serge K. a alterné comme toujours le pire bien choisi et le meilleurs aussi d’ailleurs. Serge L. s’est bien remis de son alerte cardiaque mais la sagesse lui a recommandé de ne pas trop pousser le moteur, Patrice le métronome fut d’une régularité exemplaire quant à Gilles et Vincent ils se sont fait un plaisir d’assurer le rôle laissé vacant par le brave Victor. Journée très conviviale dans un décor magnifique où prédominait la Ste Victoire, mais celle-ci fut quelque peu ternie par la chute de Vincent, certes dans des buissons, mais une blessure à l’œil aurait pu avoir de fâcheuses conséquences.  

Jo

                

               



 

C'était le dimanche 07 juin 2015 ! ils ont participé à la "Cyclomontagnarde du Haut Bugey" (cliquez dessus) à Hauteville dans l'Ain ! organisée par la Confrérie des Fêlés du Grand Colombier

Voici un petit compte rendu du séjour de nos 2 amis Sege KNEMP et Claude CHARPENAY



 

Il l'a fait !!

30 heures sur un vélo ! Une seule étape ! 600 km

Bravo champion !! Toutes nos félicitations à notre ami Dominique PAIN !

Voici le récit de son périple:

Bonjour et merci à tous de vous intéresser à mes exploits 

Je vais d’abord vous dire que, pour moi, le plus dur était le 300 par manque de roulage et surtout une mauvaise gestion de l’effort, quand je suis arrivé, j’étais épuisé.  

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn